Congés “aidants familiaux”…

Pensez à renouveler votre demande au début de chaque année !

Les salariés ayant une personne handicapée fiscalement à charge et/ou un conjoint handicapé et/ou un ascendant handicapé en perte d’autonomie peuvent bénéficier d’un congé particulier.
Le crédit de congés rémunérés accordé est de 4 jours par an.
Ces jours peuvent être utilisés par journée ou ½ journée.

Justificatifs RH pour votre enfant (moins de 20 ans) :
• un certificat médical attestant du handicap / de la gravité de la maladie et rendant obligatoire la présence du parent

Justificatifs RH autres situations :
une déclaration sur l’honneur attestant du lien de parenté
• En cas de handicap : reconnaissance du handicap
• En cas de maladie grave : certificat médical attestant de la gravité de la maladie et rendant obligatoire la présence du parent
• En cas de perte d’autonomie : certificat médical attestant de la perte d’autonomie

Après réception des justificatifs, le salarié verra ses droits apparaître pour l’année en cours dans l’outil de gestion des temps. L’absence fera l’objet d’une demande à saisir dans MyHR «Congé handicap d’un proche». Elle est soumise à validation par la hiérarchie sans demande de justificatif.

INFO CAF : depuis octobre 2020, l’AJPA (allocation journalière du proche aidant) est une nouvelle prestation de la CAF qui peut être versée aux personnes qui arrêtent de travailler ponctuellement ou réduisent leur activité pour s’occuper d’un proche en situation de handicap ou de perte d’autonomie d’une particulière gravité. L’AJPA est versée dans la limite de 66 jours, fractionnables par demi-journée, chaque bénéficiaire a droit à un maximum de 22 jours par mois.

Montant (au 30 septembre 2020) :
➛ 52,08 € par journée pour une personne seule,
➛ 43,83 € par journée et par personne en couple.