N@O : Mi-figue Mi-raison

La CFE-CGC constate une évolution significative de la politique salariale 2017 …

La CFE-CGC constate une évolution significative de la politique salariale 2017 par rapport au 0,80% qui était proposé en début de négociation. La CFE-CGC a fortement contribué à cette évolution.

Le niveau atteint est devenu plus cohérent avec la situation économique contrastée de notre Division :

 

Non cadres : 1,67%

 

  • 0,80% d’AG avec un talon de 40€ bruts au 1er janvier 2017 : Coût de la mesure : 1,47%.
  • Volume des promotions : 13,5% de promus au 1er juillet 2017 avec AI rétroactive au 1er janvier 2017 de 35€ pour les NCNF (jusqu’à 305 pts) et de 45€ pour les NCF (de 335 pts à 400 pts) : Coût de la mesure : 0,2%.
  • Augmentation de la valeur du point des NCNF de 6,30€ à 6,35€ et augmentation de la valeur du point des NCF de 6,66€ à 6,71€.
  • Maintien de l’article 36 « cotisation salariale supplémentaire pour l’IPECA pour les promus à 270 pts hors budget politique salariale ».

Cadres I à IIIB : 1,67%

 

  • 1,50% d’AI au 1er janvier 2017. Pas d’AI plancher afin de laisser de la souplesse aux hiérarchies. La Direction se garde le droit de recommandation « si saupoudrage ».
  • La mise à la RMG et GPS : Coût de la mesure : 0,17%.
    • Maintien du principe de co-financement « à hauteur de 5% max » de la mise à la référence mensuelle de gestion (RMG) lors d’une promotion IIIA & IIIB au 1er juillet 2017.
    • Maintien d’une garantie de progression salariale (GPS) pour les cadres I à IIIB égale à 100% de l’inflation 2017 pour les salariés sans AI depuis 2 ans avec effet au 1er octobre 2017.
  • Augmentation du volume de promotions IIIA & IIIB « de 65 en 2016 à 80 pour 2017 ».

 

Cadres IIIBex IIIC : 1,5%

 

  • 1,50% d’AI au 1er janvier 2017.

 

 

 

Considérations CFE-CGC :

 

Pour les salariés cadres, le choix de la CFE-CGC de maintenir des AIS sans mini préétabli a été entériné par la Direction. Avec un budget de 1,50%, le management aura toute latitude pour assumer ses choix avec des contraintes légèrement moindres qu’en 2016.

Le quota de promotions est en légère hausse par rapport à 2016. La CFE-CGC veillera à ce que le point d’inflexion marqué, cette année, dans la politique de paupérisation promotionnelle menée par la Direction ces dernières années, soit un réel point d’inflexion pour les années futures.

 

La CFE-CGC signera l’accord de politique salariale CADRE.

 

Pour les salariés non cadres, le choix retenu par la Direction de niveler tout le monde au même montant d’AG de 40€ ne correspond pas aux valeurs de la CFE-CGC.

Malgré l’augmentation du nombre de promotions, il demeure que le delta de 10€ entre une promotion non forfaitée et une promotion forfaitée reste insuffisamment marquant.

Pour la CFE-CGC, la reconnaissance consiste à pratiquer une politique salariale qui prend en compte, l’expérience, l’expertise, l’engagement et la performance !

Toutefois, l’inflation s’exprimant toujours en %, le maintien du pouvoir d’achat doit aussi s’exprimer en % ! Ce n’est pas le cas ici !

La CFE-CGC comprend le rôle de l’AG talon, mais pas à un tel niveau d’égalitarisme !!!

 

La CFE-CGC ne signera pas l’accord de politique salariale NON CADRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *