Aux Députés des Bouches-du-Rhône et d’ailleurs…

A la suite du courrier à Mr Castex…

La CFE-CGC a également pris ses responsabilités pour alerter les députés de nos circonscriptions comme ceux qui s’impliquent dans la relance économique de notre pays sur la situation d’Airbus Helicopters. Mme Petel, MM Diard, Laqhila, Nogal et Zulesi ont reçu copie du courrier à Mr Castex.

La situation de notre entreprise risque de devenir critique car sans une notification rapide de cette commande “CARACAL”, les plannings de production vont se réduire drastiquement. Or, nous le savons tous, Airbus Helicopters en France est très dépendante du Super Puma.

Face à un marché en chute depuis de nombreuses années, nous constatons que notre carnet de commande se vide inexorablement. Les prises de commande ne compensent plus les livraisons.
Cette année, Airbus Helicopters a mobilisé son cash disponible pour aider les avions dans leur trésorerie, une évidence face à la crise, mais d’importants investissements restent nécessaires à engager pour moderniser le site de Marignane.

Vos représentants CFE-CGC sont prêts à organiser des téléconférences avec nos députés pour répondre à toutes les questions qui se poseraient pour mieux comprendre la criticité de la situation en 2022 et 2023 si rien n’est fait dès à présent.

Pour préparer l’avenir et rester compétitif, les Organisations Syndicales Représentatives, dont la CFE-CGC, ont signé un accord de compétitivité sur la base duquel la Direction s’engageait à réaliser des investissements autofinancés et du rapatriement de charge. Mais cela ne suffira pas sans cadences Super Puma au bon niveau.

Comment faire en sorte que notre requête soit : – entendue ?  – comprise ?  – intégrée ? – honorée ? C’est tout l’art de la pédagogie, la répétition tel un écho lancinant.

Le message est transmis. Espérons que son écho résonne jusque dans l’hémicycle et aux oreilles des porte-paroles auprès du gouvernement et de Mr Castex.