6ème RDV de la CFE-CGC avec un élu “mobilité” local

Rencontre avec Monsieur Eric CHEVALIER Adjoint de quartier (Pont de l’Arc) à la mairie d’Aix-en-Provence

Nous avons rencontré Monsieur Eric CHEVALIER Adjoint de quartier (Pont de l’Arc) à la mairie d’Aix-en-Provence, en charge des questions de mobilité (circulation, déplacement, stationnement, etc).

6ème RDV de la CFE-CGC avec les élus de la région (quel que soit leur rôle, responsabilité, périmètre ou appartenance politique), du moment qu’ils sont en capacité d’agir en réponse à des attentes des salariés en termes de mobilité domicile-travail.

Tout d’abord, la mobilité étant de la compétence de la métropole, Monsieur Eric CHEVALIER nous a confirmé que, sur ce point, le territoire d’Aix-en-Provence et la métropole étaient partenaires et  totalement alignés dans l’intérêt des citoyens, les compétences des salariés du territoire d’Aix-en-Provence étant régulièrement utilisées par la Métropole.

Quelques chantiers en cours autour de la mobilité :

  • Prise en compte des solutions de covoiturage « externe » Aix-en-Provence – lieu de travail via les parkings proches des autoroutes, travail en cours de la métropole sur l’achat de terrains proches des échangeurs d’autoroute pour la création de parkings gratuits autant que faire se peut (par exemple : à venir fin 2021, parking de la Barida, 550 places à la sortie « Aix-les-Milles »);
  • Utilisation de voies ferrées peu utilisées via la mise en place de platelage permettant à des bus électriques d’utiliser ces voies notamment entre Aix et Rognac;
  • Création de parkings à vélos sécurisés en connexion avec les HUB intermodaux ;
  • Travail au niveau de la métropole sur le recensement exhaustif des moyens de mobilité afin de proposer une application permettant d’organiser des déplacements porte à porte en utilisant tous les moyens de déplacement qu’ils soient publics ou privés.

A l’issue de ce RDV, Monsieur Eric CHEVALIER nous a donné de nouveaux contacts afin de continuer notre action dans l’intérêt des salariés d’AH Marignane.

Après ces quelques RDV, nous avons le sentiment qu’à partir du moment où les différents acteurs se parlent avec la volonté sincère de faire aboutir le dossier, il y a moyen de faire converger les intérêts et travailler ensemble pour l’intérêt collectif.

C’est dans cette démarche que la CFE-CGC a décidé d’inscrire son action.