Congés de présence parentale

Ce congé est ouvert à tout salarié dont l’enfant à charge est atteint d’une maladie grave, d’un handicap ou victime d’un accident d’une particulière gravité rendant indispensable une présence soutenue à ses côtés et des soins contraignants (enfant âgé de moins de 20 ans).

Ce congé est accordé sur justificatif médical et consiste en un compte crédit jours de 310 jours maximum (14 mois), non fractionnable (pas de demi-journée), à prendre pendant une période maximale de 3 ans. Au-delà de cette période, le salarié peut, à nouveau, bénéficier d’un congé de présence parentale, en cas de rechute.

A l’issu d’un congé de présence parentale de 12 mois non rémunéré (consécutifs), le salaire de base du parent, au moment de son départ, sera revalorisé selon un taux correspondant au budget des augmentations distribuées (générales et individuelles) dans sa catégorie professionnelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *